CAP petite enfance en alternance, comment faire son choix ?

Si vous souhaitez travailler avec les enfants, vous avez probablement déjà étudié la possibilité de passer un CAP d’accompagnant éducatif petite enfance (AEPE), pour faire de votre passion un métier. Passer son CAP petite enfance en alternance est très certainement la meilleure solution, si vous êtes éligible aux conditions de l’alternance, pour gagner en expérience et en confiance. En effet, travailler dans la petite enfance nécessite de savoir réaliser certains gestes précis auprès des tout-petits. Et pour cela, rien de mieux que la pratique en situation professionnelle pour apprendre à les réaliser. Découvrez pourquoi effectuer son CAP petite enfance en alternance et comment bien choisir sa formation afin d’assurer sa réussite.

 

Pourquoi effectuer son CAP Petite enfance en alternance ?

Pour financer son projet professionnel

 

Dans quelles situations peut-on réaliser le CAP petite enfance en alternance ? Si vous avez entre 16 et 25 ans, vous êtes éligible à l’alternance. Si vous avez plus de 26 ans, vous serez éligible dans plusieurs cas : si vous êtes demandeur d’emploi, inscrit à Pôle Emploi, si vous êtes bénéficiaire des minimas sociaux (RSA, ASS, AAH, etc.) ou si vous avez bénéficié d’un emploi aidé.

 

Réaliser son CAP accompagnant éducatif en petite enfance en alternance offre à la clé la signature d’un contrat de professionnalisation. À ce titre, l’apprenti perçoit une rémunération qui lui permet de disposer d’un salaire en parallèle du suivi de ses études. Il va dépendre de son âge et de son niveau d’étude dans le parcours du CAP et se calcule en pourcentage du Smic. C’est un avantage certain de ce mode de formation qui permet d’être rémunéré tout en étudiant.

 

Pour combiner savoirs théoriques et mise en pratique

 

 

Travailler et étudier simultanément peut être un challenge pour les candidats au CAP Petite enfance, mais l’alternance représente de nombreux avantages. Avant toute chose, cela permet d’associer très rapidement les enseignements théoriques à une pratique professionnelle au quotidien avec des enfants en bas-âges au sein de la structure dans laquelle l’apprenti évolue. Le CAP petite enfance est un diplôme reconnu par l’État. Pour l’obtenir il faut compter entre 400 et 600 heures de cours théoriques et l’équivalent de stages pratiques.

 

Réaliser son CAP petite enfance en alternance permet donc d’appliquer les aspects théoriques de la formation auprès des enfants avec lesquels vous évoluez dans votre quotidien professionnel. Les heures de stages pratiques sont obligatoires et peuvent être difficiles à trouver sans expérience préalable. Elles seront plus faciles à compléter pour l’apprenti qui sera déjà présent dans une structure, en crèche, dans une halte garderie ou dans d’autres établissements d’accueil de jeunes enfants.

 

Pour acquérir de l’expérience et entrer sur le marché du travail

 

Une fois votre CAP obtenu, et à l’issue de votre alternance, vous aurez passé plusieurs mois dans une structure de la petite enfance en immersion. Vous avez en quelque sorte déjà pratiqué le métier avant même de rentrer sur le marché du travail. À la fin de votre alternance vous avez déjà les comportements et les attitudes d’un professionnel de la petite enfance.

 

Votre CV s’en trouvera valorisépar rapport à des personnes détenant un CAP AEPE, mais sans expérience préalable. En effet, en période de difficultés économiques, un diplôme en alternance est particulièrement valorisé. Votre capacité à trouver un emploi à l’issue de la formation s’en trouvera renforcée.

 

Comment bien choisir sa formation CAP Petite enfance en alternance ?

 

Bien choisir la structure de formation au CAP Petite enfance

 

Le CAP AEPE peut se réaliser auprès de deux types de structures. Tout d’abord, il peut être suivi en lycée professionnel ou dans un Centre de Formation des Apprentis (CFA). Dans ce premier cas, la formation dure deux ans obligatoirement. C’est le moyen d’obtention du CAP le plus connu. Toutefois, l’enseignement à distance n’est pas possible, le nombre d’élèves est limité et l’entrée n’est pas accessible aux plus de 26 ans. Le taux de réussite à l’obtention du CAP dans ces structures est relativement bon.
Ensuite, le CAP Petite Enfance peut également être suivi dans des écoles spécialisées, proposant un enseignement soit en présentiel, soit à distance, soit mixte. L’accès y est plus large, notamment en alternance, en formation continue, par financement CPF et pour les personnes de plus de 26 ans. Le taux de réussite à l’obtention du CAP dans ces structures est également plus élevé grâce à un accompagnement plus personnalisé des élèves selon leurs parcours préalables.

 

Dans les deux cas, un accompagnement pour trouver une structure d’accueil du stage est proposé. Toutefois, nous vous conseillons de privilégier les structures qui disposent d’un bon réseau de partenaires professionnels, dans le secteur du CAP visé.

 

Bien choisir sa localisation et comparer les taux de réussites

 

Toutes les formations au CAP petite enfance s’inscrivent dans un maillage professionnel territorial. Paris est donc un lieu de choix pour se former à un métier de passion au contact des enfants et, par ailleurs, de plus en plus recherché. Les institutions franciliennes de la petite enfance sont, en effet, en recherche active d’apprentis et de stagiaires.

 

L’école AKALIS, membre du collège de Paris, propose des formations au CAP Petite enfance en alternance, faisant bénéficier ses élèves d’un accompagnement personnalisé, pour un taux de réussite de quasi 100% chaque année.

 

Demandez votre documentation pour commencer votre parcours de CAP petite enfance en alternance et faire de votre passion votre métier.

Les dernières actualités :